100% Kermarrec 100% engagement

Marché de l’immobilier

Immobilier : les  prix devraient résister en 2013

 

Malgré une baisse des ventes en 2012, la demande reste forte à Rennes et dans sa première et deuxième couronne. Conséquence : les prix demeurent élevés.

«  Les notaires ont constaté une baisse du volume des ventes en 2012, tous types de biens confondus », expose Me Loic  Lecuyer président de la Chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine. Pourtant, à Rennes et les couronnes, le marché profite encore d’une forte demande. L es prix élevés de Rennes et sa première couronne incitent de nombreux acquéreurs (jeunes, ouvriers, employés) à investir dans la seconde couronne.

L’attractivité du département

Et pour 2013 ? «  Difficile d’établir des perspectives pour l’année en cours, au vu du contexte économique. Pour ce qui est du neuf, la loi Duflot s’applique, poursuit Me Lecuyer. L’attractivité du département d’Ille- et- Vilaine et sa forte démographie sont des atouts majeurs ».

Compte tenu d’une forte demande dans l’agglomération rennaise, les prix devraient résister.

 Les appartements anciens à Rennes intra-muros

Le prix du m² augmente de +3.7 % soit 2 374 €/m². Les baisses et hausses enregistrées varient en fonction des quartiers. Au  centre (+7.7 % soit 2 820 €/m²), Saint-Martin (+8.7 %  soit 2 650 €/m²) ; Le Blosne (-3.6 % soit  1 480 €/m², Villejean- Beauregard (-2.8 % soit 1 770 €/m²).

 Les prix sont stables sur la première couronne

Les communes les plus prisées restent Cesson-Sévigné (2 625 €/m²) et Saint-Grégoire (2 404€/m²). Les plus accessibles sont Chartres-de-Bretagne (2 099 €/m²) et Saint-Jacques-de-la-Lande (2 135 €/m²). Dans la seconde couronne, les prix augmentent de +3.7 %.

Maisons anciennes

A Rennes, le prix médian est de 310 000 €. Il masque des disparités entre quartiers : 260 000 € à Cleunay-Arsenal-Redon contre 400 000 € à Thabor-Saint-Hélier. Globalement, les prix progressent de + 7.9 %. Toutefois, des baisses de prix sont constatées à Thabor-Saint-Hélier (-16.7 %)  ou Beaulieu-Baud (-4.5  %).

Dans la première couronne, les notaires constatent des baissent à Bruz (-20 %), Pacé (-10.2 %) et Thorigné-Fouillard (-7.1 %). Les prix progressent de +3.2 % (210 000 €) dans la deuxième couronne où près d’un acquéreur sur 5 à moins de 30 ans.

 Dans le neuf 

Les volumes de vente accusent un repli un repli de 33 %. A Rennes, les prix se stabilisent à 3 820 €/m², (+0.1 %), et s’échelonnent de 3 760 €/m² dans les quartiers de Maurepas-Patton-Gayeulles à 4 670 €/m² dans le quartier Thabor-Saint-Hélier. Ils progressent dans la première couronne (+6.7 % soit 2 731 €/m²).

Terrains à bâtir

Les prix des lots en deuxième couronne sont supérieurs à ceux de la 1ère couronne (les terrains étant plus grands). Au m², la première couronne reste plus coûteuse : 165 €/m² contre 150 €/m² en deuxième couronne. La construction reste le choix privilégié des primo-accédants.

Article Ouest France lundi 04 février 2013


Rejoignez-nous